ACOUSTIQUE

La conception acoustique peut s’avérer l’une des facettes les plus complexes de l’architecture et de la construction. Selon l’usage du bâtiment ou du local, les principales exigences en matière d’insonorisation peuvent englober le contrôle acoustique entre des locaux contigus, le contrôle acoustique à l’intérieur d’un local ou la qualité de l’audition dans les salles de réunion ou les auditoriums. Tout comme les défis techniques peuvent être très différents d’un local à un autre, le choix des matériaux et des détails de la conception permettant de relever ces défis est lui aussi varié. L’examen approfondi de ces options exige d’y consacrer le temps et les efforts nécessaires. Cependant, cet investissement peut procurer des avantages importants, soit une pleine satisfaction des locataires, une valeur accrue de la propriété, un taux de roulement et d’inoccupation réduits et une productivité plus élevée, que les clients apprécieront tout autant que l’aspect attrayant de votre conception. (SA200)

Le son se définit comme étant une vibration traversant un milieu élastique, c’est-à-dire toute matière (air, eau ou objet matériel) qui retourne à son état normal après avoir été déformée par une force externe comme une vibration sonore. Plus une substance est élastique et mieux elle transmet le son. Par exemple, le plomb est très peu élastique, donc il est un mauvais matériau conducteur de son. Par contre, la grande élasticité de l’acier en fait un excellent conducteur de son. (SA200)

Le son se transmet sous forme d’ondes dans un milieu élastique où vibre un objet. Les vibrations déplacent les particules du milieu (comme l’air) contigu, selon un mouvement avant-arrière, produisant des zones alternatives de compression et de raréfaction du milieu. Ces perturbations s’éloignent de la source d’un mouvement ondulatoire, à l’image d’une onde qui se propage à la surface de l’eau quand on y jette une pierre.

nouveau acoustique brochure

studio d'auralisation

Sélecteur de plafond acoustique